Info  Tice : outil web Thinglink

Thinglink : l’outil qui dynamise vos pages web (Tuto vidéo)

http://www.comm-asso.com/thinglink-loutil-web-qui-dynamise-vos-pages-tuto-video/

Article ici repris à partir du site suivant : 

[Outil] Images interactives grâce à ThingLink

 《 Souvent, quand un internaute apprécie les images d’un blog (ou d’un site), il clique naturellement dessus.

Au pire, elle s’ouvre toute seule dans une nouvelle fenêtre (peu recommandé en SEO), au mieux si vous faites de l’affiliation, elle vous amène vers la page d’un produit, sur un site marchand.

Entre les deux, vous avez le site gratuit ThingLink… J’ai testé, je vous dis tout.

ThingLink est un logiciel en ligne qui vous permet de donner vie à vos images.  Elles deviennent alors interactives et “dialoguent” même avec votre lecteur (si, si, c’est possible !)

onstat n°1 : Ca marche !

Mais comment ça marche, ThingLink ?

D’abord, vous devez vous rendre sur le site ThingLink. Vous noterez qu’il faudra vous inscrire, mais aucun logiciel n’est à télécharger. Bref : on s’inscrit, on utilise !

Une fois connecté, vous pouvez découvrir les créations des uns et des autres et gérer votre propre profil, où viennent s’agréger vos créations.

Mais bien sûr vous pourrez cliquer sur le bouton “créer” et commencer votre chef d’oeuvre gratuitement.

Une fois créé, il faudra prendre en compte 2 éléments :

  1. Votre image sera visible sur votre profil
  2. Un lien ThingLink viendra se poser en bas de l’image
  3. Des liens de partages apparaissent à droite de l’image => Laissez-y la place !

Constat n°2 : Prêt-à l’emploi

Comment créer une image interactive sur ThingLink ?

Il suffit de cliquer sur le bouton “create” et de télécharger ses images depuis votre ordinateur, Facebook, FlickR ou encore une URL.

L’image s’ouvre alors dans un espace de gestion sur fond gris, sur lequel vous pouvez commencer à la rendre interactive.

Vous devez en fait poser des tags sur les points d’intérêts de votre image. En cliquant, un point apparait, et une fenêtre s’ouvre à gauche. C’est là que vous pouvez mettre une URL qui redirigera le clic de l’utilisateur ; et une description texte.

Screenshot ThingLink

Une fois ces éléments remplis, il ne vous reste plus qu’à passer votre souris sur le point et vous verrez le contenu s’afficher.

Que mettre sur un tag ?

  • Un lien vers un site internet
  • Un lien vers ses réseaux sociaux
  • Une vidéo (grâce à l’outil de recherche de votre espace personnalisation par exemple)

Constat n°3 : peu de temps d’adaptation !

Comment mettre son image interactive sur son blog ?

Une fois l’image sauvegardée, elle apparaît dans votre espace personnel. Cliquez dessus et à droite apparaîssent un certain nombre d’options.

En cliquant sur la 3ème “partager”, vous pouvez partager l’image sur vos réseaux, et incorporer l’image interactive dans votre article en copiant le code.

Je vous conseille d’utiliser l’iFrame.

Constat n°4 : c’est facile…

ThingLink et le SEO : attention danger ?

En testant ThingLink la première fois, j’ai été toute exitée à l’idée de tester ce nouveau mode de communication. Mais trop de liens ne tue-t-il pas le lien ? Bref, ThinKlink est-il dangereux pour le SEO ? 

Si vous insérez votre création en iFrame, pas de risque… Les liens et images ne sont pas vues par notre ami Google. En tous cas, je n’en ai pas vus dans le code. 》

A propos pampi06

Professeur histoire géographie en lycée
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.