Méthode épreuve bac: analyse critique d’une carte en géographie

diapo méthode 1 brouillon faire une analyse critique carte

diapo_méthode_2_savoir_organiser_les_idées_p

diapo méthode 3 rédiger une analyse critique carte

Transcription du PowerPoint

Fiche méthode 2 : savoir dégager des thèmes et rédiger le développement

Après avoir présenté la carte et identifié le thème au brouillon (voir fiche méthode 1 ) passer à l’étape suivante lire le titre de la consigne à savoir le sujet d’analyse sur la carte.

a) Relevez les mots importants du sujet: les définir et les relier à des notions étudiées. Le plus souvent les mots de la consigne utilisés en géographie sont:

  1.         Les contrastes: • Cela signifie les différences/ les oppositions • Relever l’opposition Nord/Sud sur la carte • Puis localiser les PID/PED ou PMA ou BRICS (analyse globale) • Ex: EU, Japon UE/Chine, Brésil (analyse détaillée) • A associer à des indicateurs: IDH, IPH, PIB etc. • Référence à des cartes à différentes échelles
  2.          Lecture géopolitique, géoéconomique, environnementale et géoculturelle:
  3.          Lecture géopolitique: étude des rapports entre la géographie des Etats et leur politique. • Les puissances: traditionnelles ou récentes, nucléaires ou pas, les différents enjeux (contrôle des routes maritimes etc. Voir les alliances (OTAN, OCS etc.)
  4.          Lecture géoculturelle: concerne l’étude des pratiques culturelles, de la diversité culturelle et de sa diffusion. • Domaines divers d’études: à travers le sport, Internet, le cinéma etc. • Indicateurs: en chiffres absolus(M, Md) ou relatifs (%) et choix de cartes par plages de couleurs ou par cartes figurés ponctuels ou combinaison des deux. • Souvent carte échelle mondiale.
  5.         Lecture géoéconomique: concerne l’étude de l’organisation et des dynamiques économiques du monde actuel. • Ne pas confondre croissance économique et niveau de développement.
  6.        Indicateurs: ne pas confondre PIB par Etat et PIB par habitant. • Problème du PIB: Points non pris en compte par le PIB comme:  Inégale répartition du revenu.  Différences de parités de pouvoir d’achat des monnaies.  Progrès ou retards enregistrés dans les secteurs sociaux tels que la santé ou l’éducation.
  7.      IDH (Indicateur du Développement Humain): mesure synthétique du développement humain  IPH (Indicateur de Pauvreté Humaine): mesure de la pauvreté humaine dans un pays. • Mais IDH problème aussi: • Ne prend pas en compte la liberté, les droits, la gouvernance, le genre, l’environnement, la sécurité des individus, etc. • Mesure difficilement les changements de court terme. • Certains des indicateurs ne sont pas de bonnes dimensions (ex: la définition de l’alphabétisation et les données collectées varient beaucoup d’un pays à un autre). • Faible capacité de mesure de l’inégalité.
  8.       Atouts, contraintes, défis: • Atouts: les avantages et les contraintes: les inconvénients, analyse de la maîtrise du territoire d’un Etat (Russie, EU, Brésil, Afrique du Sud) • Défis: tout ce qu’il faut relever. • Cartes à échelle régionale et nationale. • Cartes par figurés ponctuels le plus souvent. • Termes à relier avec organisation d’un territoire.
  9.         Pôles, acteurs, flux: • Pôle: un centre autour duquel tout semble tourner, ex: la Triade, les mégapoles, les métropoles, etc. • Des figurés ponctuels: des cercles remplis ou évidés hiérarchisés. • Acteurs: tout ceux qui agissent en faveur du phénomène étudié, ex: FTN, les Etats, les organisations internationales etc.
  10.             Les dynamiques, la recomposition territoriale: • Les dynamiques: tout ce qui est évoque des mouvements, une croissance, synonyme d’évolution ou de développement. • Cartes à échelle nationale ou/et régionale. • Indicateurs: plages de couleurs et figurés ponctuels, évocation par les figurés des ressources, de contraintes, les réseaux et flux en autres. Les dynamiques spatiales: • Signifie l’organisation et l’occupation d’un espace à différentes échelles: Etat, ville globale, métropole etc

b) Puis lire le titre de la carte et relever avec minutie les informations de la légende. Travailler directement sur la carte en entourant et en nommant les espaces géographiques ayant des caractères particuliers:

  1. Faire d’abord une analyse globale: • Lire la légende: relever les informations, chercher la définition ou le sens des indicateurs et distinguer les grands ensembles ayant des caractéristiques communes. • Localiser chacun de ces ensembles géographiques et noter ses caractéristiques. • Ex: les grands ensembles: N/S puis PID/PED, PMA, BRICS. • Au Nord: les EU, Europe Occidentale, le Japon, la Corée du Sud et au Sud: les PMA d’Afrique subsaharienne ex. au PIB très faible, la Chine, Inde, Brésil au PIB plus élevé. • Puis utiliser dans cette analyse globale vos connaissances personnelles pour préciser, nuancer les informations mises en évidence par le document. Passer à l’étape suivante: lire le titre de la carte et les informations de la légende et faire l’analyse critique de la carte en combinant les éléments de la légende et le sujet proposé .
  2.  Ensuite faire une analyse détaillée: • Relever les espaces ayant les .caractères particuliers • Rechercher dans vos connaissances ce qui permet d’expliquer les observations effectuées. • Porter ensuite un regard critique sur la carte. Enfin avoir un regard critique sur la carte: • Il faut accorder une place importante dans l’analyse critique sur les choix cartographiques concernant les choix de la projection, de la représentation et des indicateurs. • La projection révèle le choix de l’auteur de la carte de privilégier une vision précise du monde; • Le mode de représentation peut présenter à la fois des avantages et des inconvénients. • Le choix des indicateurs géographiques révèle les intentions de l’auteur de la carte.

c) Passer à l’étape suivante: élaboration du plan et organisation des idées selon le sujet proposé .

Toujours en fonction du sujet, du type de carte à analyser, des informations de la légende et surtout à la suite de l’analyse faite au brouillon qu’on peut bâtir un plan.

Plusieurs possibilités de plans: 

  1. Plan par analyse globale puis analyse détaillée: dans une 1ère partie analyse générale des données par grands ensembles géographiques (distinction entre N/S) 2ème partie: analyse détaillée 3ème partie: analyse critique: ce que la carte ne dit pas, ne permet pas d’aborder etc. Mais l’analyse critique peut être faite à l’intérieur des différentes parties. 
  2. Plan par échelles: 1ère partie analyse à échelle mondiale, Puis 2ème partie analyse par échelle régionale ou nationale 3ème partie: analyse par échelle nationale 
  3. Plan thématique: par thèmes abordés selon la carte comme thème géoéconomique, thème géopolitique etc.

Fiche méthode 3: savoir rédiger une analyse critique d’une carte type bac.

  1. savoir rédiger une étude critique d’une carte: rappel des consignes
  2.  le type de carte.
  3. Le type de projection.
  4. Poser la problématique souvent implicite dans la consigne
  5. Indiquer le plan: les différentes parties de votre développement.
  6. Au début de chaque grande partie, rédiger une phrase qui annonce une idée principale.
  7. Rédiger une phrase de transition.
  8. L’analyse critique de la carte peut être faite en dernière partie ou à l’intérieur de chaque partie.
  9. Les différents paragraphes à relier entre la légende de la carte et l’idée développée. Le plus souvent rédiger les différentes parties en respectant les échelles, de la petite échelle à la grande échelle .
  10. A l’intérieur de chaque partie: faire une analyse globale puis détaillée. Porter un regard critique sur les indicateurs choisis: PIB est-il un indicateur suffisant pour préciser le niveau de développement des Etats? Aanalyse critique de la carte permet de dégager plusieurs paragraphes ou parties . Rédiger un développement: le plan d’une légende ordonnée d’une carte pas le même plan qu’un développement d’un commentaire. Dégager 2 ou 3 parties à partir de l’analyse de la carte faite au brouillon.

A propos pampi06

Professeur histoire géographie en lycée
Cet article, publié dans accueil, Géographie Terminale, Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.