Impacts écologique et socio-économique des émissions de gaz à effet de serre

Les plus pauvres émettent 2 000 fois moins de gaz à effet de serre que les plus riches

Article à lire sur Le Monde en ligne, Paris Climat 2015-COP21, par Martine Valo.

Des inondations au Malawi en janvier 2015.

(Des inondations au Malaw ien Janvier 2015, Eldson Chagara/Reuters)

Les quantités de gaz à effet de serre émises dans l’atmosphère ne présagent pas seulement de l’évolution du changement climatique à venir, elles constituent aussi un solide indicateur des énormes disparités économiques dans le monde. C’est sous cet angle-là que les économistes Lucas Chancel et Thomas Piketty abordent la question de l’atténuation du réchauffement dans leur étude « Carbone et inégalité : de Kyoto à Paris », rendue publique mardi 3 novembre.

http://piketty.pse.ens.fr/files/ChancelPiketty2015.pdf

Dans leur analyse, qui s’appuie sur des données reflétant la forte hausse des émissions de ces gaz depuis 1998, les deux chercheurs de l’Ecole d’économie de Paris  – l’un à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri), le second en tant que directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) – remettent en cause l’approche par pays. C’est pourtant celle qui va prévaloir lors des négociations entre Etats qui doivent aboutir à un accord international lors de la Conférence des Nations unies sur le climat (COP21) qui se tiendra à Paris, début décembre.

13 tonnes pour un Européen, 6 pour un Chinois

Certes, tous deux rappellent que chaque Américain émet environ 20 tonnes d’équivalent CO2 (tCO2e) par an, soit au moins deux fois plus qu’en habitant typique d’Europe de l’Ouest ou de Russie (qui en produit environ 9 tonnes), et plus encore d’un résident du Moyen-Orient comme de Chine (autour de 8 tonnes). Les statistiques en Asie du Sud et en Afrique ne dépassent pas 2,4 tonnes par tête, bien en dessous de la moyenne mondiale qui s’établit à 6,2 tCO2e.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/11/03/les-plus-pauvres-emettent-2-000-fois-moins-de-gaz-a-effet-de-serre-que-les-plus-riches_4802511_4527432.html#P81JLSWyvTZTlK6R.99

Sourc: école d'Economie de Paris

A propos pampi06

Professeur histoire géographie en lycée
Cet article, publié dans Géographie Terminale, Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.